Et une parution dans la Marseillaise, une !

Ce matin 26 Avril 2013, tous ceux qui se sont procurer la Marseillaise on pu nous admirer

photo 1-1

et nous lire dans le supplément MP2013 ! 

(On note la qualité d’impression bien pourrie
sous la photo qui rend la Légende illisible ….)

Mon article à moi est en page 15 ! 

photo 4-1

Allez ! On fonce au kiosque le + proche !!!

et pour compléter ….

http://www.timetoast.com/timelines/ateliers-de-leuromediterranee

Publicités

La culture en marche

Gr2013_home

Le GR 13 c’est, paraît-il, un excellent moyen de découvrir la capitale de la culture en marchant.  À l’ouest, la “mer de Berre“ *, à l’est le massif de l’Étoile et du Garlaban, coincé entre mer et colline, le sentier de randonnée culturel propose d’explorer cette métropole sauvage. Mais tout vaut il le détour ?…

 « L’aventure que nous vous proposons est d’abord de découvrir d’un œil nouveau, par des chemins de traverse, des territoires apparemment bien connu. Aller une fois d’Aix à Marseille à pied, c’est modifier pour tout jour sa présentation des lieux. C’est prendre conscience qu’en ville, nous sommes toujours dans la nature, et en tout cas dans la biosphère.» Ainsi démarre le guide du GR®2013. Car oui, pour faire ce parcours vous aurez besoin de l’acheter; sans lui, vous serez perdu. En effet, rien n’est disponible sur Internet.

Bien sûr sur les 300 km impossible de tout tester avant le lancement de ce numéro. Il a fallu sélectionner des balades qui nous semblaient intéressantes, des balades urbaines, péri urbaines et En pleine cambrousse dans le massif de l’Étoile.

 Promenades urbaines et  péri-urbaines 

 D’Aix en Provence aux Milles, la ballade est agréable. Bien sûr faire de la randonnée en ville reste surprenant. Dans Aix, le sentier du GR emmène les touristes par le cours des Arts et Métiers, la place des Prêcheurs, ou encore la rue Thiers. Il descend sans surprise le célèbre Cours Mirabeau pour une marche agréable à l’ombre des platanes, et déboucher  sur la Rotonde. Une vision d’ensemble de la cité du Roi René, rapide mais suffisante d’après les touristes marcheurs croisés en chemin. En sautant quelques kilomètres, le GR passe devant l’ancien camp de déportation des Milles; ouvert en 1939, c’est le seul camp français encore intact, accessible au public via le site mémorial depuis l’été 2012. Aux Milles les marcheurs découvriront aussi d’anciens lavoirs et une usine de Tuiles encore en activité. Une vraie balade de mémoire.

 De plan de campagne à St. Antoine, c’est à se demander ce qu’une zone commerciale à de culturel… La marche démarre du parking de Leroy-Merlin et passe devant pléthore d’enseignes de la zone pour la traverser complètement jusqu’au cinéma Pathé. Derrière le multiplex, il continue entre les pins pour traverser une petite route très fréquentée : le chemin des Collets-Rouges. Au bout de cette route, la ballade bifurque à droite et longe l’autoroute, rien de glamour ici non plus. Après quelques embranchements, une ligne de crête marque la frontière entre la communauté du pays d´aix et la communauté urbaine de Marseille. Là, pas de paysages à couper le souffle, d’un côté la zone de Plan de Campagne qui s’étend à perte de vue, de l’autre le paysage bascule vers la “mer de Berre“*. À travers la colline, le GR rejoint le chemin des Fraises, parallèle à l’autoroute puis coupant le parc qui abrite un vieux moulin, au dessus du canal de Marseille Busé.

 Des passages pour le moins surprenants.

 Le GR emprunte parfois des parcours urbains où l’on aurait pas idée d’envoyer les touristes gourmands de découvrir une région. L’itinéraire de St. Antoine à St. Louis par exemple n’a rien de reluisant. Il passe par l’avenue de St. Antoine qualifiée de «grande artère commerçante» pour virer à droite, sur la place Alphone-Canovas afin d’y admirer «sa célèbre pergolas». La balade continue jusqu’à l’esplanade du Plan d’Aou, jadis « paradis » où l’écrivain J-L Brisson venait faire sa sieste et composer ses poèmes. Bref, pas le meilleur quartier pour baguenauder, plan du GR et appareil photo en main… Arrivé au-dessus du tentaculaire centre commercial Grand Littoral, par des passages plus ou moins choisis, la récompense vaut le détour : une vue à couper le souffle sur la rade de Marseille, pailletée de soleil.

Balades en pleine nature.

Dans un cadre plus naturel, le GR serpente entre mer et colline, divulguant le relief sauvage des films Pagnolesques. L’itinéraire du Plan d’Aups, au pied de la Sainte Baume, à Pont de Joux, est vraiment très joli. La marche démarre du parking de l’école du village. Après 2 kilomètres de promenade péri-urbaine au milieu des habitations, le chemin conduit au lieu-dit l’Adret. Ici commence la nature puisque la balade se prolonge sur la DFCI S87, petite route pierreuse ombragée, interdite à la circulation, qui zigzague en pente douce dans un bois. Le bourdonnement des abeilles travaillant dans les ruches en orée de forêt berce ce début de randonnée. Après une barrière, le chemin se redresse un peu plus fortement et l’ombre se fait plus rare. Longeant la falaise, l’itinéraire offre une vue magique sur les vallons voisins. Au sommet, un plateau comme un balcon, une citerne et un panorama incroyable. En bas dans la vallée, en contrebas sur la droite, Auriol. La randonnée permet de d’admirer quelques kilomètres plus loin les vignobles du Garlaban. Au bout du périple, un monument de l’histoire industrielle provençale attend caché sous la voie ferrée de Valdonne. Cette Propriété de Réseau Ferré de France se trouve un peu en contrebas de l’autoroute. Parmi les herbes folles, là sur les rails envahis, le temps s’arrête. A l’ombre des arbres, depuis une rambarde rouillée, les randonneurs terminent la balade en savourant la vue sur l’Huveaune.

 Que l’on soit ville ou nature le GR®2013 peut contenter chacun de nous. Sortez vos baskets et à vous les sentier de la culture !

Julie Viboud

*terme du Topoguide GR®2013

crédit photo : MP2013

ARTICLE ÉCRIT POUR LE SUPPLÉMENT PAPIER LA MARSEILLAISE

nostromoweb-9782751406263

Ma présentation, mon CV.

Capture d’écran 2013-04-25 à 15.10.52

Journaliste entre autre chose, voici mon CV complet en guise de présentation !

Formation

IEJ Marseille – formation en Journalisme — 2011-2013

Obtention du BTS DESIGN PRODUIT en 2011

Lycée Jean-Perrin Marseille — Design Produit — 2010-2011

Lycée la Grande Tourrache Toulon — Design Produit — 2008-2010 Studio M Marseille — MANAA — 2007-2008

Fac de Lettres Aix en Provence — LEA — 2005-2007

Obtention du baccalauréat série L option Anglais renforcé en 2005

Compétences associées

Bureautique : Word, Excel, Pages, Powerpoint / Keynote, Adobe Illustrator, Adobe Photoshop, Adobe Indesign

3D : Think Design, Rhino 4, sketch Up

Montage : Avid, Final Cut Pro 7, Adobe Première, Audacity, Imovie

Stages dans le milieu professionnel

Stage Photo chez PhotoChris — 2002

Stage Toilettage chez Dog House — 2003

Stage au CentredesignMarseille. Participation à La Fête Bleue, parution de mon projet dans le Figaro Madame — Mai à Juin 2009

Stage journalisme, News Of Marseille — janvier à avril 2012

Stage France 3 Méditerranée — juin 2012

Stage  LCM — octobre à fin décembre 2012

Stage DEA System France — janvier à fin mars 2013

Stage Via Prestige — Mai et Juin 2013

Emplois : 

Pigiste pour News Of Marseille en 2012

Employée chez DEA System France

Collaboration avec Cityvox sur Marseille Provence 2013

Collaboration à deux hors série pour La Marseillaise

Prothésiste ongulaire et manucure pour Ico Nails

Langues

Anglais : Lu, écrit, parlé couramment

Espagnol : Scolaire

Italien : Notions

Loisirs et Centres d’intérêts

Voyages, animaux, cinéma, Stand Up Paddle, Yoga, tennis

Informations complémentaires

 Détentrice du permis B et du permis Bateau

http://about.me/Julie.Viboud