LE PERROQUET BLEU N’A PAS FINI DE JACQUETER

images-1

C’est la bonne adresse des initiés à Marseille, grâce à Réda, frère du comédien français Kad Mérad. Ambiance traditionnelle et conviviale pour un restaurant décoré dans le pur style des années 30.

Dans le quartier de la Joliette, sur le boulevard des Dames, Le Perroquet bleu est tout d’abord connu pour le lien de parenté qui unit l’un des patrons à un célèbre comédien. C’est aussi une façade classée et rénovée datant des années 30 représentant un perroquet. C’est une ancienne boîte de nuit des années 40, reprise par Réda Mérad devenue lieu incontournable à Marseille. Bien connu des Marseillais depuis plusieurs décennies, le Perroquet bleu a rouvert ses portes en 2009. Nouveau propriétaire, nouveau lieu, nouvelle dynamique, nouvel esprit avec un credo simple : « entre amis ».

En effet, chaque semaine, plusieurs centaines de personnes s’y retrouvent pour boire un verre, profiter d’un concert, déjeuner, dîner. Très prisé par la clientèle des bureaux alentours, c’est aussi le lieu de prédilection de la jet-set locale et des Marseillais les plus branchés.

Loin de sa réputation jadis sulfureuse, l’établissement propose une cuisine française simple et copieuse; sandwichs, salades, tartines pour le déjeuner du lundi au samedi. Côté desserts, que du classique mais de qualité, du moelleux au chocolat en passant par la tarte Tatin et le Tiramisu. Le soir, vous passerez un agréable moment autour d’un apéritif. La carte des vins est belle et correcte sans être pléthorique.

L’endroit est surtout apprécié pour ses soirées « apér’oks » les jeudis et dîners au son du jazz les vendredis. Avec un décor des années 30, l’ambiance se veut conviviale et traditionnelle.

L’adresse est aussi une épicerie où l’on trouve des bons produits locaux pour faire quelques menus achats en passant.

Et depuis peu le très branché Perroquet bleu propose panamas, bracelets, accessoires et vêtements estampillés de son célèbre nom. Des produits originaux, uniques, afin de faire perdurer la notoriété de ce mythique établissement marseillais. Une nouvelle marque animée par un concept novateur puisque les clients choisissent eux-mêmes les produits qu’ils désirent porter. Qu’il s’agisse de créations ou d’adaptations, tout est réalisable à condition que cela réponde à une philosophie : des produits simples et élégants, de qualité, fabriqués selon des normes « commerce équitable » et reflétant la convivialité du Perroquet bleu. Les articles sont vendus sur place et sur le site internet mais aussi dans deux boutiques de la ville, chez Flo, dans le 8e arrondissement et au Comptoir du Panier, dans le 2e arrondissement.

Ne vous y méprenez pas, le Perroquet ne change pas d’activité, c’est une idée, un petit plus pour faire perdurer la marque à travers des produits dérivés. Une marque au centre de laquelle se trouve l’idée qu’au Perroquet bleu, on n’est pas simple client, on y vient et revient car on y (re)trouve ses amis et qu’on s’y sent bien.

Julie Viboud

ÉCRIT POUR NEWS OF MARSEILLE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s