ÇA SWING AVEC SAÏD

images-4

Saïd, voix du Groove phocéen, est l’auteur de l’album De Swing et de Soul, sorti en 2005. Tranchant par bien des égards avec les prods Hip Hop habituellement déposées aux pieds de la Bonne Mère, le chanteur à texte est venu répondre à nos questions à la rédaction de News of Marseille.

 

Il en a fait du chemin. Saïd découvre le milieu du Hip Hop marseillais dans les années 1980 en tant que danseur. En 1993, il intègre le quatuor Prodige Namor avec qui il enregistre Bienvenue dans le Traquenard en 1996, puisL’Heure de Vérité en 1998. « En 99, j’ai préféré passer à autre chose. Avec Namor, nous n’avions plus tout à fait les mêmes envies » explique-t-il. Devenu choriste du Troisième Œil, il accompagne la formation marseillaise pendant 3-4 ans tout en plaçant quelques featurings singuliers comme ce Perfect Love de Blackfeet. Cette tentative sans suite de balayer sur le dancefloor les frontières entre House et Hip Hop a été publiée par Chicayork, le label de Fafa de Superfunk et Def Bond, un ex-Soul Swing & Radical. Naturellement dans le milieu tout le monde se connaît, IAM fait figure de grand frère qui a réussi ; et Saïd connaît Shurik’N depuis des années. « Le courant est passé et très rapidement, mais il a fallu attendre 2004 avant de se lancer tête baissée dans ce projet« . Durant un an, les chanteurs se retrouvent pratiquement tous les jours pour concevoir ce répertoire singulier.

Son premier album, comptant 17 titres, a donc été coécrit et réalisé par Shurik’n (IAM) et commercialisé sur le label 361 Records d’Akhenaton. Le chanteur a d’ailleurs apprécié la collaboration : « On a beaucoup parlé, échangé et surtout beaucoup travaillé pour que l’album soit à la hauteur de nos envies. On avait placé la barre haute. Les textes glissaient tout seuls, on était inspirés. » Cet opus est né du désir de retourner aux racines du Rhythm’n’blues d’antan, de lui rendre hommage ; pour le chanteur « C’est la matrice, là d’où tout vient : le Jazz, le Reggae, le Gospel et le Hip Hop.« .

Beaucoup de personnes ont découvert l’artiste avec ce premier opus. Il l’a souhaité multiple. De ce fait, « De Swing et de Soul« , le titre éponyme pose le décor en ouverture d’album. Suit le titre « Chaud devant« , destiné à la scène. Dans « Je vous dis merci », Saïd s’amuse de ses détracteurs qui lui ont permis d’aller plus loin. D’autres titres tels que « Maudite bouteille« , « Y’a un tas de choses« , « Laisse-moi faire ce que j’aime » sont plus intimes ou traitent de sujets graves. Dans « Dans mon Monde » il revient sur ses rêves d’ado. Narratifs et descriptifs, « C’est ce qu’on est« , « Tu me prends la Tête » ou« Charlie » sur fond de Blues élargissent la palette du chanteur avec des peintures sociales précises.

« On ne cherche pas à plagier les Ricains, juste à produire un son d’aujourd’hui capable de parler aux anciens, un son avec du fond, avec un passé. Sur cette quinzaine de plages, c’est la voix qui impose la mélodie ! » Saïd, c’est donc une voix et des textes aux registres très variés.

 Julie Viboud

ÉCRIT POUR NEWS OF MARSEILLE 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s